PARTAGER

Le parti présidentiel magnifie les «consensus forts» issus de la rencontre entre le chef de l’Etat et l’opposition. C’est, selon l’Apr, cette démocratie apaisée et ce dialogue permanent qui permettent le développement harmonieux du pays.

L’Alliance pour la République (Apr) applaudit son leader, Macky Sall, qui a reçu l’opposition pour échanger sur toutes les questions relatives au processus électoral. Le parti présidentiel constate, pour s’en réjouir, les «consensus forts» entre les deux parties. Mieux, trouve-t-il, en faisant preuve d’«ouverture d’esprit» et en étant «à équidistance des contingences partisanes», le chef de l’Etat n’a fait que «conforter son leadership et son attachement profond à la démocratie». Dans un communiqué signé par son porte-parole, l’Apr relève ainsi la «ferme volonté» de Macky Sall de «créer les conditions d’un scrutin sincère, crédible, apaisé, qui ne souffre d’aucune contestation». Seydou Guèye énumère les «avancées significatives» de la rencontre avec Manko wattu Senegaal le 1er décembre dernier. Il s’agit de la fixation de la date des prochaines élections législatives au 2 juillet 2017, de l’augmentation du nombre de commissions administratives pour l’inscription massive des Sénégalais en âge de voter, de la simplification de la procédure d’inscription des citoyens sénégalais sur les listes électorales au moyen d’un extrait de naissance ou d’un passeport ordinaire, du principe de l’audit du fichier électoral à la fin des opérations d’inscription. Les Apéristes estiment d’ailleurs que «le développement socioéconomique harmonieux du Sénégal va de pair avec une démocratie renforcée, un dialogue permanent et sincère entre le pouvoir et l’opposition».
En plus des questions politiques, le parti présidentiel salue la «bonne santé de notre économie» confirmée, entre autres, par le «satisfecit décerné au gouvernement par le Fonds monétaire international (Fmi)», les «succès diplomatiques» par la troisième édition du Forum international sur la paix et la sécurité, ou encore «la présidence, par notre pays durant le mois de novembre 2016, du Conseil de sécurité des Nations unies».
Ces «succès», ajoute le communiqué, «confortent davantage l’Alliance pour la République dans le choix de son leader pour présider aux destinées du Sénégal et le conduire vers l’émergence». Et dans ce sens, le parti au pouvoir invite ses militants à «se mobiliser pour une inscription massive sur les listes électorales afin de donner au Président Macky Sall une majorité confortable à l’Assemblée nationale en 2017, et une victoire écrasante à l’élection présidentielle de 2019».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here