PARTAGER
Birahim Seck Forum civil.

Le Forum civil sort de sa réserve et interpelle l’Etat après le placement sous mandat de dépôt du maire de Dakar. Si l’organisation vote la reddition des comptes, elle demande en revanche que tous les rapports  des différents corps de contrôle soient transmis à la justice.

L’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar qui a valu à Khalifa Sall et Cie un mandat de dépôt inspire le Forum civil qui demande la transparence pour tous. Dans un communiqué, l’organisation «rappelle que le principe de redevabilité est au cœur de toute politique de bonne gouvernance à laquelle devraient être soumis tous les détenteurs de charges publiques sans discrimination». De ce fait, elle demande à l’Exécutif de «transmettre à la justice tous les rapports qui lui ont été soumis par les différents corps de contrôle (Ige, Cours des comptes, Ofnac, Centif, etc.)». Mais le Forum civil va plus loin en plaidant la suppression du «lien de subordination de l’Ige à la présidence de la République et de déclassifier tous les rapports de l’Ige». En outre, la section sénégalaise de Transparency international sollicite la poursuite de la traque des biens mal acquis, mais surtout en «donnant suite à la liste des 25 personnalités arrêtées initialement par le Procureur spécial près la Cour de répression et de l’enrichissement illicite».
Au pouvoir judiciaire, le Forum civil l’invite à «se donner les moyens de son indépendance réelle, de traiter tous les dossiers avec célérité et impartialité qui lui sont transmis et de respecter le secret de l’instruction dans les dossiers qui lui sont soumis». Enfin, au pouvoir législatif, il l’appelle à «faire une proposition de lois pour renforcer le contrôle de tous les fonds spéciaux de toutes les institutions qui en sont dotées et à prendre des lois sur l’accès à l’information et sur la protection des lanceurs d’alerte». De la même manière, l’organisation exhorte les citoyens à «redoubler d’exigence vis-à-vis de tous les élus et de tous les administrateurs de crédits pour que la reddition des comptes soit un exercice courant débarrassé de tout calcul politique et de toute enveloppe émotionnelle».
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here