PARTAGER

Le contexte
«Je tiens d’abord à féliciter mes joueurs. Ce n’est jamais évident de jouer en juin. Le contexte a été difficile. Il y a les vacances, les contrats, la descente pour certains clubs, les blessures, les absences, le ramadan… Mais on a toujours gardé espoir en sachant qu’avec le travail, on pouvait remporter ce match.»

La victoire
«Ce qui a changé par rapport au match contre l’Ouganda, c’est qu’on a marqué trois buts. Et contrairement au match (0-0) contre l’Ouganda lundi dernier, les Lions ont eu plus de réussite dans le jeu contre la Guinée Equatoriale. Nous devions nous améliorer au niveau de l’animation du jeu parce que cette équipe peut faire beaucoup mieux que ça. C’était donc important de débuter de la plus belle des manières et on a su le faire. Rendons grâce à Dieu et à tous nos supporters qui étaient là malgré le ramadan !»

Animation du jeu
«On a voulu tenter quelque chose sur le plan tactique. On a commencé en 4-4-2 losange avec quatre défenseurs. On voulait marquer beaucoup de buts. En réalité, on a eu énormément de mal dans les transitions que ce soit défensive ou offensive. Henri et Gana ont beaucoup couru, mais n’ont pas récupéré beaucoup de ballons. Il fallait changer de système et passer en 4-2-3-1, en décalant Mame Biram Diouf sur le côté droit et Pape Alioune sur le côté gauche avec Henri derrière eux. En deuxième mi-temps, je crois qu’on a très bien géré. Je pense que la victoire est amplement méritée dans un contexte difficile. Cela faisait un bon bout de temps qu’on ne gagnait plus. On ne perdait pas non plus. Là, on reprend la première place.»

Le Burkina en août prochain
«Pour la suite, ce sera des matchs compliqués. Contre le Burkina en août (éliminatoires Mondial 2019), ce sera un autre contexte et un autre match. Nous attendons ce match avec impatience. On a le temps d’aller en vacances et de se reposer un peu.»
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here