PARTAGER

«Le marché pour la réfection du mausolée de Lat Dior a été attribué à une entreprise de la place. Pour le démarrage des travaux, il faut que le gouverneur de Louga informe le préfet qui va, à son tour, s’en ouvrir au maire et lui aussi saisira le chef de village. Les travaux de réfection devaient même commencer, mais on s’est dit qu’il faut respecter les préalables. La famille de Lat Dior est déjà au courant. Ce mausolée est là-bas depuis le Président Abdou Diouf dans un état inacceptable. On s’est dit qu’il faut faire quelque chose. On fera de sorte que les enseignants, les chercheurs et tous les gens qui viennent là aient toutes les informations sur Lat Dior. Quant à la réhabilitation du village de Dékheulé, cela n’est pas du ressort du ministère de la Culture. Mais au sujet du mausolée, il n’y a pas de blocages. Le démarrage des travaux est prévu au cours du mois de novembre. J’ai la lettre que le ministre avait envoyée au gouverneur pour qu’une étude soit faite avant le démarrage des travaux. Avec la famille de Lat Dior, on est en phase. L’ancien ministre Mbagnick Ndiaye les a reçus plusieurs fois. Et pour une célébration nationale du 27 octobre, c’est une initiative de la famille que nous accompagnons. Comme c’est le cas avec Cheikh Anta Diop. Si c’est acté au niveau de la famille de Lat Dior, nous allons les accompagner.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here