PARTAGER

Le Parti socialiste et ses alliés souhaitent la poursuite du compagnonnage de la coalition présidentielle. Dans un communiqué, Benno ak Tanor «réaffirme son engagement et son ancrage dans la coalition Benno bokk yaakaar et considère que sa consolidation est le meilleur gage de stabilité pour le pays et constitue la garantie nécessaire à la poursuite de la mise en œuvre de la deuxième phase du Pse, le Pap 2». Cette sous-coalition de Bby a accordé une «mention spéciale» à son président, Ousmane Tanor Dieng, pour «la qualité de son management et de son leadership depuis 2012, qui ont permis de faire de la coalition, une véritable force tranquille, consciente de sa responsabilité historique dans le combat pour la consolidation des acquis démocratiques au Sénégal et la stabilité du pays». Tanor et ses alliés considèrent, par ailleurs, que la dissolution de l’Assemblée nationale et le couplage des élections locales et législatives «ne présentent aucun intérêt pour le Sénégal, ni sur le plan du renforcement de la démocratie ni sur la crédibilité des institutions». Dans ce sens, ils invitent les membres de Bby et de la majorité présidentielle à «faire preuve de plus de sérénité, de solidarité et de favoriser le dialogue et la concertation au sein des instances de la grande coalition». Selon eux, l’intérêt de la coalition au pouvoir est de «maintenir l’unité de tous ses membres pour une bonne entame de ce nouveau mandat du Président Macky Sall, porteur de beaucoup d’espoirs pour le Peuple sénégalais».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here