PARTAGER

« Je suis étonné face à cette réaction de Abdoulaye Sow, président de la commission Aménagement du territoire et les accusations qu’il porte à notre endroit qui sont extrêmement graves. D’ailleurs, j’ai décidé de porter plainte pour diffamation contre lui. Je voudrais signaler que le Conseil départemental a la compétence du domaine public maritime. De ce point de vue, j’ai été saisi plusieurs fois par le préfet et le receveur des domaines pour délibérer sur des projets en cours de réhabilitation au niveau du domaine public maritime de Thiès. Mais le Conseil départemental ne s’est pas encore prononcé pour donner avis sur ces projets. Sur le complexe hôtelier de Cheikh Guèye, quand j’ai été saisi, j’ai transmis le dossier à Abdoulaye Sow, président de la commission aménagement pour avis. Il a mené une mission sur place. Malheureusement, après cette mission, Abdoulaye Sow a donné un avis favorable à M. Cheikh Guèye pour poursuivre les travaux. Et les lettres que le président de la commission a transmises à Cheikh Guéye sont là. S’il y a quelqu’un qui a violé le domaine public maritime, c’est bien M. Sow. Même si l’on sait que l’avis n’est donné que par le Conseil départemental soumis au délibéré par approbation. Et nous sommes étonnés d’entendre que M. Sow a mené une mission pour dire que c’est le Conseil départemental qui a mené des travaux. J’ai été saisi par Cheikh Guèye qui m’a informé que des travaux sont en train de se faire et que c’était le conseil départemental qui l’avait autorisé. Je lui ai demandé quel conseil départemental de Thiès ? Ensuite, il m’a donné le numéro de téléphone du commandant de la Gendarmerie de Cayar qui m’a confirmé qu’il y avait des travaux sur le domaine public maritime. Je me suis ensuite déplacé et j’ai constaté qu’il y avait bien un projet de lotissement. J’ai contacté l’adjoint au maire de Cayar et du comité ad hoc chargé du suivi du domaine public maritime qui était aussi étonné. L’autorité locale m’a fait savoir que c’est le conseil qui les aurait transmis un plan de lotissement. Je lui ai dit que jamais le conseil n’a transmis un projet de lotissement sur le domaine public maritime. Le seul projet de lotissement dont j’ai été informé venait du receveur des impôts et domaines qui voulait le morcellement du domaine et je lui ai répondu que jamais cela ne se fera. Car le domaine public maritime doit faire l’objet d’un aménagement concerté. Et dans le cadre du Plan départemental de développement, ce projet doit être intégré pour l’aménagement du littoral. Aussi, on vient de découvrir le gaz et le pétrole, et j’ai dit que Cayar doit être reconfiguré comme une ville pétrolière et gazière. Tant que l’on ne dispose pas d’un plan d’aménagement cohérent, on ne peut pas se prononcer. Et Abdoulaye Sow a violé toutes ces prérogatives. Nous avons une lettre du promoteur transmis au maire de Cayar qui l’informe  de l’avis favorable de la commission que dirige Abdoulaye Sow. Et c’est lui qui se lève aujourd’hui pour dire ces choses. Mais c’est quoi cette histoire ?»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here