PARTAGER

A moins que le Cng ne revienne sur sa décision, Sitor Ndour n’arbitrera plus de combat de lutte au Sénégal. L’instance en charge de la lutte a eu la main lourde en le radiant à vie suite au mouvement de grève déclenché par les arbitres la semaine dernière. Une sanction qui a plongé dans l’émoi le président des amateurs de lutte.
Doudou Diagne Diecko dit être surpris par la sévérité de la sanction. «Je n’ai jamais cru que Sitor Ndour allait faire l’objet d’une radiation à vie. J’ai été surpris de l’apprendre. C’est une sanction trop lourde. Et je demande au Cng de faire preuve de clémence», plaide-t-il. «Ces sanctions à l’encontre de Sitor Ndour et de ses autres collègues me font très mal. Le Cng devait au moins leur fixer un ultimatum pour mettre fin à leur grève, à défaut, d’être passible de sanction», ajoute le président des amateurs qui insiste : «Il faut que le Cng reconsidère cette sanction car Sitor Ndour et les autres arbitres ont duré dans la lutte. Ils se sont toujours investis pour rendre service à la lutte.»
Et Doudou Diagne Diecko de révéler avoir tenté de «désamorcer la bombe» en tentant de persuader Sitor Ndour et Cie de laisser tomber cette grève pour ne pas compromettre la tenue des combats.
«J’avais pris part à la réunion du Cng où le Dr Alioune Sarr a ouvert la rencontre sur la grève des arbitres. Sitor Ndour a parlé de la question des assurances. Je lui ai dit qu‘il fallait présenter un mémorandum où seraient cochés tous les points de revendication tout en fixant un ultimatum au Cng pour une étude de ces points dans un délai bien précis. Et que l’idée d’aller en grève n’était pas la solution. J’ai essayé d’arrondir les angles, de même que le ministre des Sports. Mais les arbitres ont campé sur leur position», regrette Doudou Diagne Diecko. Qui promet néanmoins poursuivre les discussions en y associant les autres segments de la lutte pour trouver «une solution définitive» à ce problème.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here