PARTAGER

Pour s’opposer à la décision des autorités d’augmenter le prix de l’électricité, les membres de la plateforme Aar li nu bokk appellent les Sénégalais à mener le combat «farouchement». Frapp/France dégage annonce déjà une manifestation aujourd’hui à l’ex-Place de l’Obélisque devenue Place de la Nation.

La Senelec a annoncé une hausse du prix de l’électricité à partir du 1er décembre prochain. Cette décision de la société nationale d’électricité n’agrée pas les membres de la plateforme Aar li nu bokk. Elle en appelle d’ailleurs à une mobilisation «farouche» des Sénégalais contre cette mesure. «De manière désavantageuse pour le pays, Aar li nu bokk invite les citoyens et citoyennes sénégalais à s’opposer farouchement à toute hausse du prix de l’électricité. La plateforme se réserve ainsi le droit d’organiser la lutte du Peuple pour refuser de supporter les errements, l’incurie et l’incompétence du gouvernement», a déclaré hier, lors d’une conférence de presse, Abass Faye, porte-parole du jour lors de l’Assemblée générale de la plateforme. D’ailleurs, une manifestation est prévue cette après-midi à l’initiative de Frapp/France dégage de Guy Marius Sagna et Cie, membres de Aar li nu bokk. Depuis hier, un message circule dans ce sens sous le slogan Nio lank (nous disons niet). «Non à l’augmentation du prix de l’électricité. Tous à la Place de l’Obélisque ce mercredi 27 novembre 2019 à partir de 15h», lit-on. Reste à savoir si les autorités administratives vont l’autoriser ou l’interdire. Dans tous les cas, les explications du Directeur général de la Senelec, dans la matinée d’hier, sur les raisons de cette hausse du prix de l’électricité, n’ont donc pas convaincu Guy Marius Sagna et ses camarades.
Cette rencontre a été également une tribune pour évoquer aussi la présumée affaire de corruption de Pétro Tim, notamment l’octroi de contrats pétroliers et gaziers. En effet, les membres de Aar li nu bokk ont interpellé le Doyen des juges d’instruction en l’occurrence Samba Sall. Après avoir salué et pris acte du démarrage des auditions, ils l’ont invité à «agir d’une manière rapide et impartiale pour retrouver et sanctionner tous ceux qui se seront rendus coupables d’actes de corruption dans la gestion du pétrole et du gaz». La plateforme avertit qu’elle rejettera «de façon catégorique toute décision judiciaire tendancieuse et inéquitable». Dans le même ordre de bataille, Guy Marius Sagna et ses camarades promettent que le combat va se poursuivre au Sénégal et à l’étranger et annoncent une nouvelle stratégie bâtie sur trois points à savoir «remobiliser, décentraliser et élargir».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here