PARTAGER
Khadim Gadiaga.

Le conseiller municipal de l’Apr des Par­celles assainies estime que Y en a marre est manipulé par l’Op­posi­tion. Khadim Gadiaga, qui admet que le mouvement a «participé à la victoire de Macky Sall», préfère plutôt que Fadel Barro et Cie transmettent leur mémorandum au chef de l’Etat.

Khadim Gadiaga accuse le mouvement Y en a marre  «d’être à la solde  des partis de l’Opposition». Le conseiller municipal Apériste des Parcelles Assainies l’explique par la présence des responsables de Manko wattu senegaal notamment au rassemblement du 7 avril à la place de l’Obélisque. «Sans Y en a marre, les opposants sont incapables d’organiser un rassemblement de cette envergure», jure-t-il au cours d’une conférence de presse en présence d’autres membres du parti présidentiel dont Fallou Pouye des Jeunesses républicaines. Il souligne que le contexte marqué par la menace terroriste devait dissuader les membres de ce mouvement d’organiser cette manifestation. «Nous savons qu’il y a des forces obscures tapies dans l’ombre qui n’attendent qu’une occasion pour tenter de saboter le pays. Les membres de Y en a marre dont le siège est à l’Unité 16 des Parcelles Assainies sont des amis. Nous partageons le thé chez Modou Lô. Nous les invitons à plus de retenue», indique-t-il. C’est parce que, reconnaît-il, le mouvement a «largement contribué à l’élection de Macky Sall» que l’ancien lutteur estime qu’il devait «transmettre toutes ses doléances à ce dernier dans un mémorandum», plutôt «que de s’inscrire dans un mouvement contestataire».
Abordant les élections législatives du 30 juillet prochain, ces Apéristes invitent tous les responsables des Parcelles Assainies à «se mettre derrière le ministre Amadou Bâ pour assurer une victoire éclatante». Il ajoute : «Il est en train d’abattre du bon travail aux Parcelles où il a injecté 236 millions en faveur des groupements de femmes.» Cependant, M. Gadiaga constate qu’il y a «des efforts encore  à faire» pour l’inscription sur les listes électorales dans la commune des où «le nombre d’inscrit est de 66 884 alors que le fichier électoral local fait 98 000».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here