PARTAGER

Nouvellement réélu ce samedi 13 août, Me Augustin Senghor place son troisième mandat sous le signe du parachèvement du travail déjà entamé.

Sa réélection
«La famille du football nous a renouvelé sa confiance pour une troisième fois. Je pense que c’est un jour mémorable pour moi. Avec cette réélection, nous pouvons dire qu’il y a une osmose entre l’équipe fédérale et sa base. Ce n’est pas une élection de Augustin Senghor, mais d’une équipe qui a travaillé d’arrache-pied pour montrer qu’elle a eu à faire beaucoup de choses pour les Sénégalais. Nous voulons parachever ce travail. Cette ré­élection donc constitue une oc­casion de parachever les chantiers déjà entamés en faveur du football sénégalais.»

Appel à l’union des cœurs
«C’est le football sénégalais qui sort vainqueur de cette élection. Je lance un appel à l’union des cœurs, à l’ensemble des acteurs du football et plus particulièrement les protagonistes de cette élection.»

A ses adversaires Mbaye Diouf Dia et Lamotte
«Mbaye Diouf Dia et Louis Lamotte ont un rôle à jouer dans notre football. En étant unis derrière notre football, nous pouvons franchir les barrières qui sont devant nous», déclare Me Senghor qui ne semble éprouvé par les longues heures de cette Ag élective. Félicitant ses vice-présidents, les présidents de Ligues et tous ceux qui ont voté pour lui et collaborateurs sans qui, souligne-t-il, il ne serait pas parvenu à ce résultat, le président de la Fsf de dire que «les gens ont compris qu’il y a une osmose entre l’équipe fédérale et sa base. Cela ne fait que matérialiser ce que nous avons vu dans nos tournées. Nous aurions pu nous arrêter au premier tour vu l’écart qui était difficile à rattraper. Au nom de la démocratie, nous somme allés au 2ème tour», confie-t-il.

Ses priorités
«Déjà mardi on se tourne vers un match de Chan très important face à la Guinée à Dakar. Dans 15 jours, on plonge dans les éliminatoires de la Coupe du monde. Et nous devons prendre le maximum de points devant le Burkina Faso et se classer en première position dans cette poule. Voici quelques-unes de mes priorités. Au-delà de ces matchs, nous allons travailler sur une vision que nous avons entamée depuis nos deux mandats. Il s’agit d’aller vers la phase de finition et il s’agira à mieux ancrer le football dans notre pays. Travailler pour pouvoir rebooster le football professionnel en essayant de capitaliser sur le travail qui a été fait par Ablaye Sow et son équipe au niveau de la Ligue amateur.»
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here