PARTAGER

Pour le Bcg, en reprochant à ses partisans de Dakar les mauvais résultats de son parti dans ce département aux dernières Législatives, le président de la République a «avoué» sa peur en direction de 2019. Jean Paul Dias et Cie soulignent que Macky Sall a reconnu aussi que «ses partisans n’ont rien gagné à Dakar».

Le Bloc des centristes-gaïndé (Bcg) a une lecture de la sortie du président de la République qui se plaignait des résultats de son parti dans le département de Dakar lors des dernières Légis­latives. Selon Jean Paul Dias et ses camarades, Macky Sall a non seulement manifesté «sa peur en direction de 2019», mais il a aussi reconnu «que ses partisans n’ont en fait rien gagné dans cette région en 2017 lors des Législatives, surtout pas dans le département de Dakar». Dans un communiqué, le Bcg rappelle que le chef de l’Etat, «parlant à ses partisans avant les Législatives, avait déclaré publiquement : ‘’Votre défaite serait inexcusable, car j’ai mis Khalifa Sall en prison’’». Alors qu’en 2017, il «s’extasiait sous le thème : ‘’L’essentiel, c’est de gagner’’». Ce parti membre de Manko taxawu senegaal qui s’interroge sur ce besoin du chef de l’Etat de tancer ses partisans 6 mois après d’ajouter : «Il sait que ce sont les agressions de la police contre les autres compétiteurs, les tripatouillages de toute nature de l’Administration centrale et régionale, la rétention organisée des cartes nationales d’identité, la corruption, la complicité de sa justice et d’autres pratiques sous terraines inavouables, etc. qui ont amené une proclamation illicite de résultats en faveur de son camp.»
Par ailleurs, le Bcg avertit sur une éventuelle dissolution de l’Assem­blée nationale par le président de la République en 2019 «si par extraordinaire Macky gagnait la Prési­dentielle». Selon les Cen­tristes, il s’agira d’abord pour le chef de l’Etat de «se débarrasser de son président de l’Assemblée, ensuite pour éviter de vivre une éventuelle cohabitation».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here