PARTAGER

«Je voudrais tout d’abord m’incliner devant la mémoire de la personne disparue et formuler des vœux à son endroit pour que le Seigneur l’accueille dans le meilleur de Ses paradis. On vient de terminer une rencontre avec les conducteurs de motos Jakarta puisqu’à la suite de ce malheureux évènement, nous avons remarqué un mouvement d’humeur depuis vendredi et qui s’est poursuivi ce matin aussi (Samedi) de la part de ces conducteurs de motos Jakarta. Et nous avons jugé utile de les rencontrer pour échanger avec eux, recevoir leurs préoccupations et voir quelle attitude développer pour faire cesser les manifestations et les violences qui ne peuvent qu’envenimer une situation à laquelle nous sommes présentement confrontées. Et ce qui est ressorti dans nos discussions c’est que la personne qui est malheureusement décédée n’était nullement un conducteur de moto Jakarta. Elle était employée d’une boulangerie et d’ailleurs c’est au cours de ses activités pendant qu’il ravitaillait sa boulangerie que ce qui est arrivé est arrivé. Nous n’en savons pas plus à l’heure actuelle et il n’y a que l’enquête de police qui nous édifiera sur la question. Parce qu’entre hier (vendredi) et aujourd’hui (samedi) beaucoup de versions ont circulé. Tout ce qui est à savoir c’est que présentement toutes les mesures et dispositions sont prises pour que le corps soit acheminé à Dakar pour qu’un médecin légiste puisse faire l’autopsie et à la suite de ça délivrer un certificat de genre de mort. Le reste sera l’affaire de la justice et donc du procureur de la République. Les conducteurs de motos Jakarta ont fait de cette affaire-là leur affaire propre, à tort ou à raison, je ne sais pas, mais ils ont compris qu’il ne sert absolument à rien, au stade où nous en sommes, de renforcer la pression. Il y a un agenda pour traiter cette question-là et cet agenda sera rigoureusement respecté et appliqué.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here