PARTAGER

Condamné à 4 ans dont 2 ans assortis de sursis, l’ancien patron de l’athlétisme mondial, Lamine Diack, a décidé d’attaquer la décision de la 32ème Chambre du tribunal correctionnel de Paris. C’est Me Simon Ndiaye, un des avocats de Lamine Diack, qui a fait l’annonce, au sortir du Tribunal.
«Nous vous annonçons tout de suite que la défense de Monsieur Diack va faire appel de cette décision. Cette décision est injuste et inhumaine, le Tribunal a cherché à faire dans le politiquement correct. Il a voulu se servir de Monsieur Diack comme un bouc émissaire», a-t-il dénoncé devant la presse française, dans des propos relayés par seneweb. La robe noire d’ajouter : «En lisant cette décision, le Tribunal nous a montré qu’il n’a fait qu’épouser, de façon entière, la thèse du Parquet. Aucun élément présenté par la défense n’a été écouté. Toutes les thèses du Parquet ont été épousées sans retenue.»
Me Ndiaye dit, d’ailleurs, avoir noté plusieurs incohérences. «On nous dit qu’il y a eu financement de campagne mais dans le même temps, on reconnait qu’on n’a vu aucune trace de ce financement-là», regrette l’avocat de Lamine Diack. Il dit : «On nous dit qu’il y a abus de confiance et que 15 millions de dollars ont été détournés par le biais de contrats. Mais ceux qui ont signé le contrat n’ont pas été mis en cause. Les bénéficiaires des contrats non plus. Ceux qui travaillent avec Monsieur Diack, il n’y en a aucun qui est poursuivi. Cela est profondément injuste.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here