PARTAGER

Fatma Diop, 8ème vice-présidente Assemblée nationale : «J’assume ma candidature, le reste je m’en fous»
«Ne pas être choisie par mon groupe parlementaire, ce n’est pas mon problème. Le poste était vacant, j’ai le droit de porter ma candidature. Je salue la posture des femmes parlementaires qui ont lutté aujourd’hui pour le respect de la loi sur la parité si chère au grand visionnaire, le Président Abdoulaye Wade. On m’a privée le poste de la Cedeao à cause de la méchanceté de certains membres de mon groupe. Ce poste devait revenir au Pds, mais comme je suis victime d’ostracisme dans le parti, des gens du groupe ont été là à négocier durant 3 mois à mon insu. Finalement, le poste a été retiré au parti. On me combat, mais Dieu m’a récompensée aujourd’hui. J’assume ma candidature, le reste je m’en fous. Je connais le nom de mon candidat pour la Présidentielle de 2019, mais je ne vous le dirai pas. En attendant, je reste au Pds.»

Aymérou Gning, président de groupe parlementaire Bby : «On a réparé une faute commise l’année dernière»
«La personne qui a été élue vice-présidente a déposé sa candidature au niveau du secrétariat de l’Assemblée nationale, envo­yée au président de cette institution. On a fait une pause au cours de laquelle je me suis entretenu avec le président du groupe Liberté et démocratie et le président de l’Assemblée nationale pour trouver une solution. L’opposition était dans l’impossibilité de nous proposer une femme. Nous avons soutenu la candidature de Mme Fatma Diop qui est membre du groupe de l’opposition. L’année dernière, c’était une erreur. C’est après qu’on s’est rendu compte qu’on n’a pas respecté la parité. Il y a eu cette levée de boucliers de l’Observatoire pour la parité, nous avions reconnu que c’était une faute. On l’a réparée aujourd’hui.»

Cheikh Abdou Bara Dolli, député Bokk gis gis : «Si le Pds ne règle pas ce cas, les 5 députés de Bokk gis gis vont quitter le groupe»
«Fatma Diop a rédigé cette lettre 5 jours avant, donc elle avait prévu ce scénario depuis longtemps. Elle a choisi de rouler pour l’Apr, mais ce poste appartient à Bokk gis gis. Si Pape Diop avait démissionné, on aurait désigné Yaye Mané Albis qui est une femme qui respecte la discipline de parti. Maintenant, le Pds n’a qu’à régler ce cas parce qu’on ne peut pas avoir 5 députés sur 19 dans ce groupe et se retrouver sans aucun poste dans le bureau de l’Assemblée nationale. Ce n’est pas raisonnable. Sinon, on va quitter le groupe et devenir des non-inscrits. Par conséquent, il n’y aura plus de groupe.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here