PARTAGER

Serigne Mbaye Thiam, plénipotentiaire du candidat Macky Sall : «Tous les Pv ont été adoptés et validés par consensus par toute la commission»
«Je voudrais d’abord indiquer que nos travaux se sont déroulés dans une bonne ambiance faite de respect et de courtoisie en présence des trois magistrats de la Cour d’appel, de la Commission électorale nationale autonome (Cena), des représentants de tous les candidats, sauf la représentante de la coalition Idy2019. Elle a assisté au début des travaux, mais pas à nos travaux aujourd’hui. Il y a aussi des observateurs nationaux et internationaux. Tous les procès-verbaux issus des 45 départements nationaux et de 8 circonscriptions électorales étrangères ont été examinés. Ces Pv ont été validés sans contestation. A aucun moment durant nos travaux, les magistrats n’ont eu à se retirer pour délibérer. Tous les Pv ont été adoptés et validés par consensus par toute la commission. En même temps qu’on examinait les Pv départementaux, on indiquait les candidats qui étaient présents, le nombre de suffrages et toutes les données du Pv sans aucune contestation de quelque candidat que ce soit. Et en même temps aussi, on projetait les résultats  par bureau de vote et par département à l’écran. C’est dire que nos travaux se sont déroulés dans d’excellentes conditions et les résultats sont conformes aux procès-verbaux des commissions départementales qui n’ont enregistré aucune contestation de la part des représentants des candidats dans ces commissions départementales. En tant que représentants du candidat Macky Sall, nous nous réjouissons du score qui traduit la confiance des Sénégalais vis-à-vis du travail qui a été fait. Je fais observer au deuxième tour de 2012, le Président Macky Sall avait été élu avec 1 900 000 électeurs. Aujourd’hui, il est élu par 2 500 000 Sénégalais. Le taux d’augmentation du nombre d’électeurs sur le Président Sall est bien supérieur au taux d’augmentation de la population du Sénégal dans cette période. Ce qui veut dire que c’est une confiance accrue des Sénégalais vis-à-vis du Président Macky Sall.»

Cheikh Aliou Bèye, représentant du candidat Ousmane Sonko : «Sur tous les Pv,  les suffrages exprimés et le nombre de bulletins trouvés dans les urnes ne sont pas les mêmes»
«Je vais commencer par vous faire les observations que l’opposition a eu à faire par rapport aux résultats. Au vu des faits réels qui se sont  produits lors de cette élection, et de tout ce que nous avons vu, c’est-à-dire la manière dont on a empêché à des citoyens de voter et sur beaucoup d’irrégularités, ce scrutin n’est ni sincère ni transparent. Nous tenions à être là parce que nous ne voulions pas faire la politique de la chaise vide. Nous sommes là pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur la manière dont le scrutin s’est déroulé. Sur tous les Pv qui sont arrivés au niveau du Tribunal, les suffrages exprimés et le nombre de bulletins trouvés dans les urnes ne sont pas les mêmes. C’est révélateur et c’est fondamental. Il faut que les Sénégalais soient au courant de ce qui s’est passé. Pour ce qui concerne les votants hors bureaux, nous sommes tombés dans une situation où les votants hors bureaux à Podor dépassent les 2 717 électeurs. Il y a des zones où on a dépassé la barre de plus de 100 000 personnes qui n’ont pas pu voter. En Europe du Sud où nous les avons battus, les Pv ne sont pas arrivés. Il y a des Pv qui ne sont même pas intégrés dans les chiffres qu’ils ont donnés. C’est le cas de l’Italie, de la France et de l’Espagne. Dans la région de Matam, on a vu, dans le Kanel et en Gambie, que le nombre de votants dépassent de loin le nombre d’inscrits. Si nous n’étions pas là, nous ne pourrions pas vous le dire. Il y a des gens qui veulent gérer l’obscurité. L’autre point est relatif aux bureaux de vote où personne n’a signé les Pv. Ici, nous avons traité des dossiers dans des conditions très difficiles. C’est pourquoi ‘’Sonko Président’’ tenait à être là pour montrer à la face du monde que ces résultats ne sont pas fiables.»

Jean-Claude, observateur du Parlement africain : «Nous estimons que le résultat reflète le choix des Sénégalais»
«Depuis que nous sommes ici, nous nous sommes rendu compte que le processus est transparent. Le Parlement africain est venu accompagner le Sénégal. Nous sommes aujourd’hui à la fin d’un processus. Nous estimons que c’est une élection qui était assez transparente et que le résultat reflète aujourd’hui le choix des Sénégalais. Il faudrait que le Sénégal continue de montrer l’exemple de démocratie à l’Afrique et au monde entier. Nous disons merci au Sénégal et le Parlement africain  continuera de l’accompagner dans sa démarche d’apporter la paix par la démocratie, par  les urnes. Nous avons observé ensemble avec d’autres missions qui viennent d’ailleurs telles que l’Union africaine, la Cedeao, la mission de l’Union européenne. Nous avons constaté qu’il n’y a vraiment pas d’incidents qui peuvent vraiment remettre en cause la régularité du vote qui s’est bien déroulé le 24 février.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here