PARTAGER

Le Président Macky Sall et son homologue  burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, ont effectué samedi, une visite à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd), au Pôle urbain de Diamniadio et au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad), où le chef de l’Etat du Sénégal est largement revenu sur le mode financement de ces infrastructures réalisées dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse).

Macky Sall ne s’est pas limité à faire visiter Roch Marc Christian Kaboré l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass, le Pôle urbain de Diamniadio et le Centre international de conférence Abdou Diouf. Le chef de l’Etat a aussi expliqué à son homologue burkinabè les solutions qu’il a appliquées pour réaliser ces infrastructures. D’abord Macky a précisé  que c’est la vision qui permet de se projeter sur l’avenir et de programmer les réalisations. Avant d’ajouter : «Nous avons à force d’imagination, trouvé parfois des formules qui n’étaient pas des formules classiques de financement .Cet aéroport par exemple, lorsqu’il fallait le démarrer, le Sénégal a créé un mode de financement par une redevance aéroportuaire. Pour ce qui concerne les nouveaux ministères  que vous voyez au niveau du Pôle urbain de Diamniadio, nous avons fait un montage sur la base de nos loyers sur une dizaine d’années, même moins, 7 ou 8 ans. L’investisseur récupère sur la base du contrat de location qu’on lui fait. Lui, il va voir les banques, c’est lui qui s’endette. C’est une combinaison de financement à la fois de l’investissement public sur le budget et sur des sources alternatives, comme Eximbank. C’est le cas du centre Abdou Diouf de Diamniadio qui a été construit comme ça avec Eximbank Turquie.» D’après le Président, «c’est la combinaison de toutes ces sources qui permet d’avancer». Car dit-il, «nous sommes des pays sans ressources exceptionnelles, nous sommes des pays en voie de développement,  nous voulons arriver à ce développement, a cette émergence… »
Les deux Présidents ont d’abord visité la maison du Ter, l’aérogare des pèlerins, l’aérogare passagers, le pavillon présidentiel et les autres infrastructures de Aibd dont les travaux sont presque finis et dont l’inauguration est prévue pour le 7 décembre prochain. Après cette étape, le cortège a fait cap sur le Pôle urbain de Diamniadio. Avant de procéder à une visite guidée au Cicad.

Kaboré veut s’inspirer  du modèle économique sénégalais
Ainsi, le Président du Burkina Faso s’est félicité de ces réalisations. Pour Roch Marc Christian Kabore, l’achèvement du Ter serait une véritable révolution en matière de mobilité urbaine et régional au Sénégal. Et en ce qui concerne l’Aibd, le Président qualifie ce projet d’impressionnant.  «C’est un projet que nous avons bien regardé et qui est d’une autre dimension en termes de facilités pour accueillir plus de touristes et de passagers au Sénégal. Cela est très important, puisque cela induit la construction d’autoroutes qui vont permettre d’emmener ces passagers de l’aéroport vers le centre-ville. Donc ces deux projets sont importants», a souligné le Président Kaboré. Revenant sur les enseignements que le Burkina Faso pourrait tirer de cette visite, le Président Kaboré a déclaré qu’il était important, dans le cadre de leurs expériences mutuelles en matière de plan de développement, de pouvoir rapprocher leurs  différentes compétences ministérielles pour voir un peu, qu’est-ce qu’ils peuvent tirer comme bonnes pratiques des uns et des autres. «Ce qui est important, c’est aussi le mode de financement, parce que ce sont des choses dont on n’a souvent le sentiment qu’évidement ce sont des dettes supplémentaires, comment on va payer etc. Il est évident que si l’Etat a ses propres bâtiments où loger ses ministères, il n’aura plus à louer des locaux, donc ce qui nous sert aujourd’hui à louer, nous pourrons le réinvestir dans des constructions sans débourser d’autres ressources supplémentaires. Je crois que ce sont des expériences que nous pourrons échanger pour voir comment nous pouvons accéder à ce nombre de réalisations au Burkina Faso», a précisé le Président burkinabè.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here