PARTAGER

Sur les trois milliards de francs Cfa destinés au secteur culturel, un a été confié à la Société de gestion du droit d’auteur et droits voisins (Sodav). Chargée par le ministre de la Culture et de la communication d’en assurer la répartition, la Sodav va peiner à la tâche. Entre tenants d’une répartition égalitaire et ceux d’une répartition suivant des critères précis, la Sodav mettra quelques semaines avant d’arriver au consensus. Mais fragilisée par cette crise, elle devra dorénavant faire aussi face à la fronde d’un groupe d’artistes réunis autour du Collectif «Say wi», piloté par Idrissa Diop. A ses côtés, de grands ténors de la musique sénégalaise comme les Frères Guissé, Fallou Dieng ou encore Jules Guèye et d’autres artistes. Tous veulent un meilleur traitement et réclament des comptes à la Sodav.
La décision prise par le Président Macky Sall d’activer la commission permanente de contrôle est perçue comme une victoire par les membres de «Say wi» tandis que la Sodav crie haut et fort son intention de se soumettre à tous les contrôles. La présidente de son Conseil d’administration, Ngoné Ndour, annoncera même au plus fort de la polémique son intention de céder son fauteuil dans un proche avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here