PARTAGER

On revient en arrière après un saut énorme. Après des semaines de relâchement, on resserra la vis pour éviter le vice du coronavirus qui impose à tous les pays une deuxième vague. Il faut alors rester intransigeant pour ne pas être dans le creux de la vague. En Mauritanie, l’Etat a fermé les écoles à cause d’une hausse des cas qui donne des vertiges au personnel de la santé. Evitons de rouler en ce sens en respectant les interdits !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here