PARTAGER

L’Afrobasket 2017 chez les hommes n’aura pas lieu en Angola qui s’est finalement désisté. Du coup, la Tunisie va de nouveau présenter un dossier de candidature.

Dans un entretien avec Le Quotidien (voir édition du jeudi 22 juin 2017), le président de la Fédération sénégalaise de basket, Me Babacar Ndiaye s’était montré très pessimiste en déclarant n’avoir reçu «aucune confirmation de Fiba-Afrique» au sujet du choix de l’Angola pour abriter l’Afrobasket masculin 2017.
Les faits lui donnent raison avec la nouvelle qui est tombée hier informant du désistement de l’Angola. Une info du site africanmanager.com et révélée par le président de la Fédération tunisienne de basket-ball (Ftbb), Ali Benzarti.
Du coup, informe la même source, la Tunisie va de nouveau présenter un dossier de candidature. Des Tunisiens qui souhaiteraient une organisation conjointe avec le Sénégal, apprend l’Agence Tap, jeudi auprès de Ali Benzarti, président de la Ftbb.
Selon le patron du basket tunisien, l’Angola, qui vit une situation politique difficile avec des élections prévues en août prochain, s’est désistée de l’organisation de la compétition continentale qui devait initialement avoir lieu au Congo Brazzaville. Mais les Congolais s’étaient également retirés à cause de difficultés économiques et sociales.
«Le Bureau fédéral va relancer sa candidature et cette fois pour une organisation conjointe avec le Sénégal, également candidat pour l’Afrobasket 2017 avec la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud», a précisé Ali Benzarti. Il a indiqué que le Bureau fédéral se réunira ce samedi pour préparer son dossier de candidature.
En cas de feu vert de Fiba-Afrique, la compétition se déroulera du 8 au 16 septembre, et chaque pays accueillera deux poules (de quatre équipes) au premier tour, alors que les quarts de finale, les demi-finales et la finale auront lieu en Tunisie.
Le président de la Ftbb s’est dit confiant quant aux chances de la Tunisie d’organiser ce tournoi sur son sol, affirmant qu’il compte beaucoup sur le soutien du gouvernement pour répondre positivement au cahier des charges de Fiba-Afrique.
Concernant la préparation de l’Equipe nationale de Tunisie en prévision de cette échéance, Ali Benzarti affirme que le programme de préparation établi préalablement est maintenu, rappelant que la sélection tunisienne, qui est entrée mercredi en stage à Monastir, disputera comme prévu, sous la direction de l’entraineur portugais Mario Palma, un premier stage à Bucarest (Roumanie) du 17 au 24 juillet, avant de se rendre à Lisbonne (Portugal) pour un autre stage et un tournoi du 25 juillet au 3 août.
Les coéquipiers de Salah Mejri se déplaceront ensuite à Madrid (Es­pa­gne) du 7 au 11 août pour un autre tournoi alors que l’ultime étape de préparation se fera à Monastir où les Aigles de Carthage disputeront un tournoi international.
Outre la Tunisie, 15 sélections africaines disputeront l’Afrobas­ket. Il s’agit de l’Angola, l’Afrique du Sud, le Cameroun, la Républi­que Centrafricaine, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la Guinée, le Mali, le Maroc, le Mozambique, le Nigéria (tenant du titre), l’Ouganda, la Rd Congo, le Rwanda et le Sénégal.

Co-organisation avec la Tunisie  Le Sénégal forfait  faute de salle aux normes internationales
«Le Bureau fédéral va relancer sa candidature et cette fois pour une organisation conjointe avec le Sénégal, également candidat pour l’Afrobasket 2017, avec la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud.» Ces propos du président de la Fédération tunisienne de basket-ball dénotent le manque d’information de Ali Benzarti qui sûrement ignore que le Sénégal n’est pas en mesure d’accueillir un événement continental du fait qu’il n’a pas de salle de basket aux normes internationales. Le stadium Marius Ndiaye avec son toit troué est impraticable. Tandis que le Palais des Sports de Diamniadio tarde à sortir de terre (voir notre édition d’hier).
hdiandy@lequotidien.sn
Avec africanmanager.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here