PARTAGER

La direction régionale des Douanes du nord a réalisé plus de 8 milliards de recettes en 2019. Une performance saluée par le patron des gabelous du Nord, le colonel Hamidou Ndiaye, en marge de la célébration de la Journée internationale des douanes ce lundi. Selon le colonel Ndiaye, ces recettes dépassent largement celles de 2018, estimées à seulement 6 milliards de francs Cfa. Ce bond de 2 milliards de francs Cfa est une excellente performance réalisée par les soldats de l’économie de la zone Nord, selon ce chef qui a félicité ses hommes pour ces résultats jugés satisfaisants, tout en les exhortant à redoubler d’efforts afin de booster davantage ces recettes au cours de l’année 2020. L’augmentation des recettes fait d’ailleurs partie des principaux défis que la division régionale des douanes veut relever, souligne-t-il. En plus de ce défi majeur, la douane du Nord va aussi contribuer à renforcer la surveillance et la sécurité, en collaboration avec les autres forces de défense et de sécurité, mais aussi intensifier la lutte contre la fraude qui non seulement menace les entreprises locales, mais également l’économie locale, a déclaré le colonel Ndiaye. Lequel a aussi salué la bonne entente et la franche collaboration qui existent entre la douane et la gendarmerie, la police et les autres forces de sécurité qui jouent un rôle important dans la mobilisation des recettes douanières. Le colonel Ndiaye a profité de l’occasion pour inviter les populations locales à éviter de s’adonner à la contrebande et à se rapprocher des services de douanes pour toutes leurs opérations. En ce sens, il a fait savoir que la douane n’a pas pour vocation de réprimer les populations, mais de les accompagner tout en préservant l’économie des menaces internes et externes, surtout dans la zone nord où la subdivision des douanes regroupe les régions de Saint-Louis, Louga et Matam, soit le tiers du territoire national.
Abordant le thème retenu par l’Organisation internationale des douanes pour cette année, à savoir «La durabilité au cœur de l’action douanière», le colonel Hamidou Ndiaye a expliqué que l’organisation mondiale qui supervise cette activité a voulu montrer que la douane, en plus de son rôle classique de liquidation des taxes, a aussi d’autres missions, notamment de concours aux autres administrations liées à la protection de l’environnement et participer à garantir la prospérité économique de notre pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here