PARTAGER

Plus de rentabilité pour le secteur minier. C’est ce que réclame Mouhamed Diandy, secrétaire général du Syndicat national des industries extractives et de la prospection minière. «Ce secteur n’est pas rentable pour les Sénégalais, parce que quelque part il y a deux poids deux mesures», a déploré lundi le syndicaliste, chiffres à l’appui. «La Sococim a versé 21 milliards de francs, alors que trois grosses pointures de l’industrie sénégalaise  réunies n’ont contribué qu’à hauteur de 9 milliards. Nous pensons que ça pose problème (…)», a-t-il soutenu en marge de la célébration de la journée du 1er mai, organisée par les travailleurs de la Sococim. Les chiffres mentionnés proviennent, d’après le propos du syndicaliste, du «dernier rapport de l’Itie». Pour M. Diandy, il est de la responsabilité de l’Etat «d’améliorer le sort et la vie des travailleurs par rapport aux rentes issues de ce secteur». «C’est un débat que nous avons posé pour essayer de changer la donne», a-t-il averti, assurant en ce sens que des correspondances vont être envoyées à «l’Etat et aux organes compétents».
Sur un autre registre, le syndicat affilié à la Cnts/Fc a déploré les contraintes pour les travailleurs du secteur à se syndiquer. «Pas mal d’entités du secteur refusent aux travailleur ce droit. Dans beaucoup d’entités du secteur, la syndicalisation est difficile», s’est-il désolé.
abndiaye@lequotidien.sn