PARTAGER

Cristiano Ronaldo a reçu le cinquième Ballon d’Or de sa carrière, jeudi, à Paris. A cette occasion, la star portugaise du Real Madrid a accordé un entretien à France Football. Extraits.

Jeudi, à Paris, au premier étage de la Tour Eiffel, Cristiano Ronaldo a reçu le cinquième Ballon d’Or de sa carrière, le quatrième lors des cinq dernières cérémonies. Une habitude, désormais, pour la star portugaise ? «Banal, ça ne le sera jamais ! Au début de ma carrière, mon but était de remporter un Ballon d’Or. Quand je suis arrivé à Manchester, que j’ai vu quel tournant prenait ma carrière, je me suis dit que ce ne serait pas impossible. Je sentais que j’avais le potentiel pour le faire, a confié l’attaquant du Real Madrid à France Football. Je ne voulais pas rester parmi ceux qui n’en ont gagné qu’un seul. Vu mon potentiel, mon talent et les efforts que je fournissais, je savais que je pouvais en avoir davantage.»

«Je ne vois personne meilleur que moi»
Ce nouveau trophée permet surtout à Cristiano Ronaldo de revenir à hauteur de Messi dans le palmarès. Chose qui était difficilement imaginable il y a quelques années. «J’ai gagné un Ballon d’Or avant Messi. Puis il m’a doublé en en gagnant quatre de suite. Je ne vous cache pas qu’alors, j’étais triste et en colère. J’allais aux cérémonies de remise et je ne gagnais jamais. A un moment, j’étais même démotivé. Je n’avais plus envie de venir. Etre là pour la photo, ça ne m’intéressait pas, a-t-il concédé. Et puis, peu à peu, grâce à l’appui de mes proches, je me suis dit que tout dans la vie avait un début et une fin. Et qu’en foot, c’était la fin qui comptait, pas le début. J’ai été patient.» Désormais, il a retrouvé de la confiance. De là à faire oublier la concurrence ? «Je ne vois personne meilleur que moi. Aucun footballeur ne réalise des choses que je ne sois pas capable de faire moi-même. Il n’y a pas de joueur plus complet que moi. Les gens ont le droit de préférer Neymar ou Messi. Mais j’insiste : il n’y a personne plus complet que moi. (…) Vous allez dire que j’ai le boulard… Mais, quand vous êtes au top, c’est normal qu’on vous critique. (…) Je suis le meilleur joueur de l’histoire, dans les bons comme dans les mauvais moments.»

Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here