PARTAGER

Récusé depuis des années par l’opposition pour sa casquette politique, Aly Ngouille Ndiaye garde la confiance du Président Macky Sall en tant que ministre de l’Intérieur. Un fait qui entame sérieusement les chances de la participation de l’opposition au dialogue politique annoncé.

L’opposition devrait revoir sa stratégie dans son intransigeance à vouloir la peau de Aly Ngouille Ndiaye. Car le Président Macky Sall a reconduit le ministre de l’Intérieur qui a organisé le scrutin de sa réélection. Par conséquent, pour les Locales (et Législatives ?) du 1er décembre 2019, l’actuel occupant de la Place Washington sera aux manettes. L’installation du gouvernement Macky II a même renforcé le maire de Linguère dans le rang protocolaire de la hiérarchie gouvernementale, le plaçant à la 2ème place, juste derrière le ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba. Par cette décision, le Président Macky Sall, qui a réitéré son appel au dialogue la semaine dernière, lors de sa prestation de serment, a créé le premier blocage de ces concertations en vue.
Désormais, il appartient à l’opposition de tirer les conséquences de ce maintien de Aly Ngouille Ndiaye. Ce dernier, membre influent de l’Apr, a démoli le peu de confiance. Sa reconduction sonne comme un mépris présidentiel aux exigences de l’opposition qui réclame depuis des années la nomination d’une personnalité équidistante des partis politiques. Faut-il boycotter une fois de plus ces concertations ? C’était le cas lors des discussions sur le processus électoral post-Législatives 2017. Ou faut-il y aller et étaler ses doléances à qui de droit, c’est-à-dire au président de la République ? Pour l’instant, la plupart des grands partis de l’opposition ne se sont pas encore prononcés.
Cependant, Bougane Guèye Dany a décidé de répondre à l’appel de Macky Sall pour lui «asséner ses vérités». Pour le leader du mouvement Gëm sa bopp, soutien du candidat Idrissa Seck lors de la Présidentielle du 24 février 2019, la stratégie de la chaise vide n’a jamais été payante. Le maintien de Aly Ngouille Ndiaye au ministère de l’Intérieur pourrait conditionner la participation ou non des autres partis de l’opposition.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here