PARTAGER

La décision du président américain Donald Trump de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israel ne rencontre toujours pas l’assentiment des pays arabes. Hier, c’était au tour de l’ambassadeur d’Agérie au Sénégal de dénoncer cette mesure.

«Une grave décision.» C’est ainsi que la diplomatie algérienne a qualifié la décision du Président américain Donald Trump de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël. «C’est avec une très grande préoccupation que l’Algérie a pris connaissance de la décision de l’Administration américaine de reconnaître El Qods Echarif comme capitale d’Israël», se désole le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué. Alger «dénonce avec force cette grave décision, en ce qu’elle constitue une violation flagrante des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de la légalité internationale et en ce qu’elle remet en cause toute possibilité de relance d’un processus de paix depuis trop longtemps à l’arrêt». Dans la même dynamique, le ministère estime dans le même document, que cette décision «fait peser, en conséquence, de lourdes menaces sur la paix, la sécurité et la stabilité d’une région névralgique déjà fortement meurtrie». Tout en réitérant son «soutien total aux droits inaliénables» du Peuple palestinien, renseigne-t-on, «l’Algérie en appelle à la nation arabe, à la Oumah islamique et à la Communauté internationale dans son ensemble à se mobiliser pour le respect des droits nationaux du Peuple palestinien et du statut international de la ville Sainte».
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here