PARTAGER

Le verdict vient de tomber au tribunal de Ziguinchor. Nicolas Mendy écope de 3 mois de surpris. Le gendarme cité lors de la descente au siège du parti Pastef puis à la maison de la mère de Ousmane Sonko pour récupérer les fiches de parrainages a été jugé ce mercredi 6 février 2019. Il est reconnu coupable d’abus de pouvoir.

Les faits remontent au mois de septembre 2018. Des hommes en uniforme font une descente au siège de Pastef à Ziguinchor. Ils ont réclamé les fiches de parrainage puis se sont rendus  à la maison de la mère de Sonko. Ce geste avait fait réagir les patriotes. Qui avaient dénoncé « une tentative d’intimidation ».

Le ministre de l’Intérieur avait nier formellement l’implication de la gendarmerie. Il a été suivi par un communiqué de la gendarmerie. Les forces de l’ordre ont, à leur tour, nier toute implication. Ils se sont rendus ensuite au siège de Pastef pour les besoins de l’enquête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here