PARTAGER

Des cantines et le bâtiment qui abrite le marché Sandaga seront rasés. Mais le collectif des commerçants « And Taxawu Sandaga » qui dénoncent leur non-implication dans ce projet, parle de coup de force de l’Etat.

Selon L’As, les occupants ont été sommés de quitter les lieux au plus tard vendredi. Et pour les rassurer, le ministre de l’Urbanisme, du Cadre de vie et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana qui pilote le projet, a informé que l’Etat a déjà mis 500 millions de F Cfa pour reloger les commerçants aux champs de courses et les conciliabules sont terminés.

Mais cela ne suffit pas si l’on en croit au porte-parole des commerçants. Il regrette que son organisation « And Taxawu Sandaga » n’ait pas été impliquée dans le processus. « Il n’y a pas eu d’inclusion. Nous ne sommes pas contre le projet, mais il y a un préalable. Le ministre doit s’y soumettre d’abord, nous impliquer », a-t-il pesté. Ajoutant que : « Si on nous avait consultés, on n’aurait pas dépensé 500 millions de F Cfa pour nous reloger là où personne n’ira. On aurait pu trouver un immeuble de 5 étages à Dakar avec cela ».

Des sources du journal renseignent que le Khalife général des mourides a béni le projet, mais recommande des concertations. Une rencontre sous l’égide du porte-parole du Khalife, Serigne Abdou Khadre Mbacké, est même prévue ce lundi entre les commerçants et le gouvernement, informe le journal.

L’État du Sénégal va débloquer 10 milliards de F Cfa pour ce projet de réhabilitation et de modernisation du marché Sandaga, qui sera livré en 2021. Ledit projet sera constitué d’un bâtiment avec une mezzanine et un parking en sous-sol et rez-de-chaussée, en plus de 949 étals aux vendeurs de légumes, fruits, poissons, et autres denrées.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here