PARTAGER

Elle est la meilleure élève de la région de Matam cette année. Kardiatou Kane a décroché son Baccalauréat en série S2 avec une moyenne de 16/20 à l’examen et la mention Très bien. Son rêve est de devenir médecin.

Issue d’une grande famille maraboutique, Kardiatou a su allier l’école française et ses études coraniques auprès de son père connu à Ndouloumadji comme un fervent musulman. Dans cette localité d’où est originaire le président de la République, Macky Sall, Kardia­tou Kane fera sans nul doute partie de la relève de demain.
Dès la classe de troisième, la jeune collégienne a réussi au concours d’entrée au Lycée scientifique d’excellence de Diourbel. Avec un corps professoral qui se montre très disponible pour leur réussite, Kardiatou excelle dans son domaine. A l’heure de subir les épreuves de l’examen du Bacca­lauréat, elle choisit de composer dans son village, au centre de Ndoulou­madji.
Lors de la délibération, son nom résonna sans surprise pour ceux qui la connaissent, dès le premier appel du Jury. Kardia­tou Kane est ainsi première de son centre, avec une mention Très bien en série S2.
Agée de 18 ans, la jeune fille qui s’est confiée à nous rêve de devenir chercheuse en chimie thérapeutique. Elle veut donc suivre la médecine pour contribuer aux recherches de remèdes de certaines maladies jusque-là non curatives, telles que le Sida et le Cancer.
A ses sœurs, Kardiatou n’a pas manqué de prodiguer des conseils. Elle les invite à se concentrer sur leurs études, car, soutient-elle, «l’éducation con­tri­bue à l’émancipation des femmes». De manière générale, elle a appelé l’ensemble des élèves à bien étudier à l’école parce que «l’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde», pour reprendre Nelson Mandela.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here