PARTAGER

La Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh) exprime ses «vives préoccupations» face à la récurrence des décès au niveau de la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel et «fait siennes l’anxiété et l’inquiétude des familles des détenus». Depuis quelques mois, des décès suspects de détenus secouent la quiétude de cette prison. Le détenu El Hadji Thioune mort naturellement, selon l’autopsie, suscite l’indignation de l’organisation dirigée par Me Assane Dioma Ndiaye. «Tout en prenant acte de l’ouverture d’une enquête ordonnée par M. le procureur près le Tribunal de grande instance de Diourbel, la Ligue sénégalaise des droits humains invite l’Observatoire national des lieux de privation de liberté à entreprendre toutes actions relevant de ses prérogatives afin que les droits fondamentaux des pensionnaires de ladite Maison d’arrêt soient garantis si besoin se faisait sentir», écrit la Lsdh.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here