PARTAGER

Les résultats sur l’efficacité de l’hydroxy-chloroquine pour traiter les personnes atteintes du Covid-19 se sont confirmés. C’est
ce qu’a fait savoir Pr Moussa Seydi hier, lors du point mensuel
de la situation. Mieux, il souligne que «la durée médiane qui était
de 10,5 jours et en ce moment à 10 jours versus 12 jours, si le
patient n’avait pas pris le traitement indiqué avec une différence statistiquement très significative». Comme lors des précédentes communications, Pr Seydi estime que «c’est aussi un traitement bien toléré parce que la prévalence des effets secondaires est entre 2 et 3%». «Tous les patients qui ont pris ce traitement à un stade précoce de la maladie n’ont pas eu de complications et aucun n’est décédé.

Ces résultats sont importants, c’est vrai qu’il faut empêcher la
survenue de complications, la survenue de décès mais la
réduction de la durée d’hospitalisation a un impact sur le psychisme du patient. Quand on dure dans un centre de traitement en isolement, à la longue ça peut entrainer un stress qui peut être préjudiciable. Donc réduire cette durée d’hospitalisation ne serait-ce que deux jours est un élément important», a-t-il déclaré. Montrant l’intérêt de la réduction du temps d’hospitalisation, Pr Seydi attire l’attention sur la tension notée sur la disponibilité des lits au niveau des centres de traitement.
C’est dans ce cadre, précise-t-il, que «la prise en charge à domicile est encore indiquée en ce moment». Pour lui, «il faut s’adapter à ce contexte, libérer des malades permet de prendre en charge d’autres malades qui ont des facteurs de gravité ou des
facteurs de complication».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here