PARTAGER

Pour réduire la sédentarité et promouvoir la santé dans le monde, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a présenté hier son nouveau plan d’action pour l’activité physique et la santé pour la période 2018-2030 : Des personnes plus actives pour un monde plus sain. Dans ce plan, elle montre une possible réduction de l’inactivité physique de «15% chez l’adulte et l’adolescent dans les pays d’ici 2030». Et elle préconise d’engager des mesures visant à créer des sociétés plus «actives en améliorant les environnements et en ouvrant davantage de possibilités aux personnes de tout âge, quelles que soient leurs capacités, de pratiquer la marche, le vélo, les activités sportives, les loisirs actifs, la danse et le jeu, à soutenir la formation des agents de santé et autres professionnels, le renforcement des systèmes de données et l’utilisation des technologies numériques». Selon le directeur général de l’Oms, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, «être actif est essentiel pour la santé», car la pratique d’une activité physique régulière est «indispensable pour prévenir et traiter les Maladies non transmissibles (Mnt) telles que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et le cancer du sein et du côlon. Qui sont responsables de 71% de l’ensemble des décès dans le monde, dont 15 millions/an dans la tranche des 30-70 ans. Mais cela devient de plus en plus difficile parce que nos villes et collectivités n’ont pas été pensées pour cela». Le communiqué renseigne que l’Oms a aussi lancé au Portugal la campagne de promotion de l’activité physique intitulée «Soyons actifs ! Tout le monde, partout, tous les jours» pour soutenir la mise en œuvre du plan au niveau national. Elle vise à encourager les gouvernements et les autorités municipales à faciliter l’activité physique et à améliorer la santé de la population. Soyons actifs fait suite au challenge de la santé pour tous qui s’est tenu à Genève le 20 mai et avait mobilisé plus de 4 000 participants. Les dirigeants mondiaux se réuniront à l’occasion de la troisième réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies sur les Mnt qui se tiendra le 27 septembre à New York pour prendre des mesures contre «l’inactivité physique et d’autres causes de Mnt et de troubles mentaux». «Inutile d’être un athlète professionnel pour choisir d’être actif. Ce sont les choix que nous faisons chaque jour qui nous permettent de rester en bonne santé», selon le Dr Tedros.

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here