PARTAGER

Le projet de loi sur le Système national de planification (Snp) a été validé vendredi, par le ministère de l’Economie, du plan et de la coopération. Cette réforme vise à repenser le Snp pour capitaliser les meilleures pratiques.
Selon le secrétaire général du ministère, M. Pierre Ndiaye, la réforme va permettre de codifier le Snp grâce à une loi, mais aussi prendre en compte de nouveaux documents comme le budget-programme, les documents de programmation pluriannuels des dépenses, etc. S’y ajoute la prise en compte des derniers développements en matière de politique territoriale.
La dernière réforme du Snp remonte à 1987. Elle avait permis de bâtir trois instruments complémentaires : l’Etude de prospective, le Plan de développement économique et social et le Programme triennal d’investissements publics. D’autres instruments de planification ont été impliqués dans cette réforme. Cependant, même s’il a permis au Sénégal d’opérer des avancées non négligeables dans le pilotage du développement, il n’en demeure pas moins que la mise en œuvre du Snp 1987 n’a pas échappé à quelques dysfonctionnements. «Ces derniers ont pesé sur l’évolution des pratiques de planification, les interventions sectorielles et territoriales et, partant, sur la gestion de l’économie», affirme le Sg du ministère en charge du plan. M. Ndiaye a indiqué que la réforme en cours, tout en fournissant l’opportunité de codifier le Snp, vise à établir un cadre de planification cohérent et performant en renforçant la synergie entre la planification socioéconomique et celle spatiale.
«Elle devra infléchir les tendances à long terme jugées néfastes pour le développement et organiser le changement autour d’une stratégie cohérente permettant de guider la sélection des projets et programmes», dit M. Ndiaye.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here