PARTAGER

L’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) a entamé un mouvement d’humeur à l’échelle départementale hier mardi. Ce syndicat a décrété un mot d’ordre de débrayage pour le mardi et grève totale le mercredi. «C’est pour continuer à réclamer la reconnaissance du mérite de 23 enseignants déclarés admis l’année dernière à l’examen pratique du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap). Un examen dont l’organisation a respecté les procédures en la matière, en tout cas par la présence d’un inspecteur de l’enseignant et d’au moins 2 instituteurs ayant déjà passé avec succès ce diplôme. Le reste est une affaire d’inspecteurs qui ne nous regarde pas», déclare Bassirou Sané, le coordonnateur départemental de ce syndicat. Les enseignants concernés exigent la validation de leur examen. Ce que n’entend pas faire l’inspecteur Amadou Lamine Wade, qui demande à ce que cet examen soit repris.
D’ailleurs, le ministre de l’Education nationale avait envoyé une mission sur place pour rencontrer les différentes parties en conflit et se faire une religion de la situation, au mois de juin dernier. Une mission qui avait promis de publier ses conclusions et sa décision finale, dans un délai de 15 jours. Las d’attendre cette décision, le syndicat a décidé de réchauffer le front social. Au courant de la dernière année scolaire, 23 enseignants déclarés admis à l’examen pratique du Certificat d’aptitude professionnelle (Cap) se sont heurtés au refus catégorique de l’inspecteur départemental de valider ces examens. Au motif que son adjoint, qui a organisé lesdits examens, a manqué de professionnalisme dans sa démarche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here