PARTAGER

Vainqueur de la Coupe de France hier avec Rennes contre son ancien club, Hatem Ben Arfa en a profité pour dézinguer le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi. Interrogé par les médias sur ses sentiments après cette victoire historique du Stade Rennais, lui qui n’a pas joué le moindre match la saison dernière, Ben Arfa n’a pu s’empêcher d’adresser une pique bien sentie au président du Paris Saint-Germain: «C’est particulier. Surtout par rapport au président, Nasser, il ne faut jamais sous-estimer son adversaire. Un jour où l’autre, il revient plus fort.»

Soutien à Rabiot
Quelques instants auparavant, lors de la remise de la coupe, le joueur avait forcé un Al-Khelaïfi fuyant à lui serrer la main lors de la remise du trophée aux vainqueurs. «Ça a été très compliqué avec le Psg. Tout revient un jour comme je l’ai dit au président. Il faut respecter l’humain. Un jour Adrien Rabiot (lui aussi en conflit avec le club) reviendra et fera mal au Psg. Je n’ai rien contre le club mais contre ceux qui le gouvernent.»
Et pour enfoncer le clou, Hatem Ben Arfa ne s’est pas gêné pour mêler son bonheur de vainqueur aux déboires européens du club de la capitale française.
Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here