PARTAGER

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a adressé une mise en demeure à la radio Zik Fm. L’émission quotidienne de faits divers «Teuss» est la principale cible de l’organe de régulation. Il reproche au journaliste Mansour Diop, co-présentateur de ladite émission, d’avoir utilisé l’antenne dans le but de régler des comptes personnels.
Selon le communiqué du Cnra, le «mis en cause» a, au cours de l’’émission «Teuss» des 16 et 17 mai 2018, appelé les auditeurs «à proférer en retour des insultes à l’encontre d’une auditrice qui lui aurait envoyé sur son téléphone des messages injurieux».
Ce que le Cnra considère comme une «incitation à la violence verbale, voire physique en livrant à la vindicte populaire cette personne». Il déplore aussi le fait que le principal concerné ait communiqué les numéros personnels de la dame aux auditeurs. Il rappelle ainsi que la conception de la programmation audiovisuelle «se fait dans le respect de la réglementation qui assujettit les journalistes, présentateurs, animateurs ou collaborateurs d’antenne à un profond sens de la responsabilité». Ce qui, selon lui, n’est pas toujours observé dans les médias audiovisuels.
Fort de cela, il appelle la radio Zik Fm à mettre fin «aux dérives constatées» dans l’émission «Teuss». Tout en affirmant que le non-respect de cette mise en demeure expose la chaîne aux sanctions prévues par la loi
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here