PARTAGER

Le ministre du Tourisme et des transports aériens était en tournée le vendredi dernier à Matam dans le cadre d’une visite d’inspection des lieux touristiques. Sur le site de l’aérodrome à Ourossogui, M. Alioune Sarr, en compagnie des autorités administratives et des élus locaux, s’est enquis de l’état de cette infrastructure dont la réhabilitation est imminente. Selon lui, le président de la République Macky Sall a fait de ce projet une priorité dans le Plan Sénégal émergent. L’aéroport d’Ouros­sogui fait ainsi partie des cinq premières infrastructures aéroportuaires à être reconstruites dans le cadre du projet de réhabilitation et de modernisation engagé par l’Etat du Sénégal. Cet aéroport permettra les vols de nuit comme de jour sur un périmètre de 2 200 m pour la piste balisée.
C’est en mars 2013, lors du Conseil des ministres décentralisé que le Président Macky Sall avait décliné son ambition de faire de Matam un «véritable pôle économique d’envergure». Il avait promis des routes et des pistes rurales, mais aussi la rénovation de la piste d’atterrissage d’Ourossogui. Pour ce faire, le chef de l’Etat avait misé sur un programme d’investissement d’un montant de plus de 126 milliards de francs Cfa. Lors de la campagne pour l’élection présidentielle du 24 février, candidat de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) avait réaffirmé sa volonté de faire de l’aéroport d’Ourossogui un aéroport international qui, selon lui, sera desservi par la compagnie Air Sénégal avec des vols quotidiens sur Dakar, «à partir de 2020». C’était lors de son meeting de campagne au stade de Matam. «Matam aura un aéroport international qui sera à Ourossogui. Avec cette infrastructure, Air Sénégal pourra, à partir de 2020, faire des voyages quotidiens comme c’est le cas aujourd’hui pour Ziguinchor», avait-il déclaré.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here