PARTAGER

La réhabilitation et la construction des infrastructures sportives ont connu «des bonds considérables» au plan quantitatif et au plan qualitatif, a salué jeudi, le ministre des Sports à l’ouverture de la deuxième revue annuelle de son département.
Lors de cette cérémonie qui s’est tenue au Stade Léopold Sédar Senghor, Matar Ba a évoqué le lancement des chantiers d’infrastructures sportives de dernière génération comme le Palais des sports de Diamiadio et l’Arène nationale de lutte du Sénégal.
A cela, il faut, selon lui, ajouter la rénovation du stade Alassane Djigo, la programmation de nouveaux projets comme la reconstruction du stade Assane Diouf.
Le ministre a relevé l’évolution exceptionnelle du budget de son département au titre de 2016 avec 68,55 % de hausse. Cette évolution s’est confirmée avec le budget de 2017 qui s’élève à 77,43 % soit une augmentation de 8,88%, a-t-il salué.
«Ces efforts seront soutenus et amplifiés pour positionner le Sénégal parmi les premiers pays de l’Afrique de l’Ouest capables d’accueillir les Jeux Africains, les Jeux de la Francophonie, les Jeux de la Cedeao, les rencontres sportives internationales et autres cham­pionnats du monde», a-t-il dit.
Parlant de la rencontre, il a indiqué que le Sénégal a instauré en 2015, le Cadre harmonisé de suivi-évaluation des politiques publiques (Case).
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here