PARTAGER

House of hope (Maison de l’espoir) entend aider les migrants expulsés d’Europe dans leur réinsertion sociale. Cette Ong allemande basée au Sénégal, en collaboration avec la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho), a tenu hier une conférence de presse pour présenter deux projets «gratuits» que sont «Traumatisme et fuite» et «Migration légale». Ces deux projets sont financés par le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, avec l’appui des thérapeutes de l’Académie de formation scientifique de l’Université de Constance d’Allemagne.

Traumatisme et fuite
Ce projet vise à octroyer une formation théorique appelée thérapie d’exposition narrative «Net». Selon Priska Lohr, directrice de House of hope, «à travers cette méthode qui est très proche de la tradition africaine, le patient établit avec l’appui des thérapeutes un rapport chronologique de l’histoire de sa vie sur les expériences de menaces vitales. L’histoire du client sera documentée et cette documentation sera servie pour la défense des droits de l’Homme». Pour ce qui est du projet «Migration légale», financé par l’Union européenne, la République d’Allemagne et la Diaconie, son coordonnateur André Bleu, précise qu’il est destiné à donner des avis et conseils aux personnes qui souhaiteraient vivre en Allemagne pour des études, bénéficier une intégration professionnelle ou une réunification familiale.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here