PARTAGER

L’équation en lien avec la réintégration de l’Us Ouakam dans le championnat professionnel devra être résolue, en tout cas dans l’immédiat, sans l’intervention du ministre des Sports. Matar Ba affiche une certaine neutralité face à la décision du Tribunal arbitral du sport (Tas) de réintégrer l’Union sportive de Ouakam (Uso) dans ses droits.
«Je n’ai pas d’autres appréciations que de demander à l’ensemble des acteurs d’accepter le verdict. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’au Sénégal, il y avait une décision et le droit permettait à Ouakam d’aller au niveau supérieur, au Tribunal arbitral du sport. Et le Tas a eu une autre appréciation des textes. Le reste, c’est de se conformer à tout cela. Sans texte, il n’y a pas d’organisation», estime le ministre des Sports. Selon lui, Ouakam avait bien le droit de faire appel au niveau du Tas.
«Pour d’éventuels chamboulements, nous avons des responsables du football national qui sont assez matures pour savoir comment gérer tout ça. Ce n’est pas une question qui dépasse la Fédération ni la Ligue pour que le ministère soit interpellé. Ils gèrent comme il se doit la situation, il n’y a pas d’inquiétudes», dit Matar Ba, faisant ainsi un appel du pied en direction du président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf). Le ministre a lancé un appel à la sérénité, dans l’intérêt du football sénégalais. «Il faut que tout le monde soit serein, reste dans la construction. Là nous pourrons dépasser cette situation», a-t-il demandé.
Avec Dakaractu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here