PARTAGER

La Cour de justice de la Cedeao a rejeté, lors de son audience du 7 février 2019, les demandes d’incompétence et d’irrecevabilité formulées par l’Etat du Sénégal sur la plainte de Karim Wade concernant la violation de ses droits d’être électeur et éligible. C’est ce qu’ont annoncé ses avocats hier. Dans un communiqué, Mes Ciré Clédor Ly, Seydou Diagne et Cie précisent par conséquent que «la Cour admet l’urgence d’une procédure accélérée pour examiner les violations alléguées par M. Karim Wade en audience du 20 février prochain». Les conseils de Wade-fils y voient donc une «victoire d’étape consécutive au rejet des demandes dilatoires du gouvernement du Sénégal» qu’ils considèrent comme un «prétexte pour retarder, reporter ou faire rejeter l’examen des violations des droits électoraux» de leur client.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here