PARTAGER

L’usine de la Sonacos de Lyndiane, à Kaolack, l’une des unités de production les plus importantes du patrimoine de la société de trituration de l’huile d’arachide, va, à l’instar de ses pairs, bénéficier d’un programme de relance. C’est là, l’information donnée par Modou Diagne Fada, le nouveau directeur général de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos), lors de son passage à Kaolack avant-hier.
Modou Diagne Fada, qui a visité les installations de la Sonacos dans la capitale du bassin arachidier, a affirmé que «l’unité de Kaolack qui se trouve dans un état de vétusté très avancé va recevoir un coup de jeune qui devra lui permettre de retrouver son lustre d’antan». Selon le Dg, cette relance se fera dans le cadre d’un plan d’action à court, moyen et long terme.
L’unité industrielle de Kaolack, qui a une grande capacité de production, se trouve malheureusement dans un état de vétusté très avancé ; d’où la réalisation d’un programme de réfection générale, a déclaré M. Diagne. Pour lui, même si l’unité de Kaolack n’est pas à l’arrêt, son état général nécessite la reprise des installations, la réfection des bâtiments et l’achat de nouveaux matériels et autres équipements.
Au cours de cette visite, il a rencontré le personnel de l’usine à qui il a promis une amélioration des conditions de travail. Il a par ailleurs souligné que «la relance de cette usine va beaucoup contribuer à la réduction du chômage des jeunes et booster l’économie de la région de Kaolack». Le directeur général de la Sonacos ne terminera pas ses propos sans insister sur l’impérieuse nécessité pour les populations de consommer l’huile d’arachide, ainsi que les produits locaux. Pour lui, il est impératif que les Sénégalais consomment les produits de la Sonacos qui sont de très bonne qualité.
Dans cette perspective, le Dg de la Sonacos a indiqué qu’il va saisir le ministre du Commerce pour une protection des produits de la Sonacos, notamment l’huile, à l’image de ce qui se fait pour l’ognon et la pomme de terre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here