PARTAGER

Pour la relance de l’économie locale, la commune de Diass mise beaucoup sur l’agriculture. En ce sens, le maire, Mamadou Ndione, par ailleurs Directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), a aidé les populations dans différents villages de sa commune à exploiter 50 ha d’arachide et de pastèque. Venu s’enquérir de l’état d’avancement des cultures, l’édile de Diass a expliqué : «Nous avons cultivé 50 ha pour pouvoir davantage aider nos populations dans cette phase de résilience. Nous avons cultivé de l’arachide et de la pastèque et cette visite nous réconforte. Il y aura une autre visite pour la récolte. Nous avons mis les moyens pour avoir de l’arachide de haute qualité exportable, qu’on peut manger, qu’on peut traiter sans aflatoxine.» Avec la survenue de la pandémie, poursuit-il, «nous avons très tôt compris que c’est l’agriculture qui pourra nous permettre d’y faire face. C’est ainsi que nous avons décidé d’appuyer les populations en semences, en intrants, en matériels agricoles et en engrais. Ce qui nous a permis d’exploiter près de 50 ha dans les quatre champs où nous exploitons de l’arachide et des pastèques. La visite nous a permis de nous rendre compte que les cultures se portent très bien, que l’hivernage est globalement bon. Nous invitons juste les cultivateurs à bien prendre soin des cultures pour qu’on puisse les récolter dans de bonnes conditions et qu’on puisse en bénéficier».
Les paysans ont ainsi de leur côté, montré leur satisfaction. Ibrahima Sène, paysan habitant le village de Packy, indique que l’initiative du Directeur général du Cosec leur a permis un retour à la terre facilité. «Nous avions des problèmes pour exploiter la terre. Car, tentés par l’exode, l’essentiel des jeunes a abandonné les champs. Cette initiative a permis aux jeunes et aux femmes de participer au développement de leur localité. Aujourd’hui, nous avons retrouvé le sourire, car de bonnes récoltes sont attendues de toutes les spéculations, notamment le mil, l’arachide, le gombo, etc.», a dit le cultivateur.
Outre cet appui dans le domaine agricole, le Directeur général du Cosec  a offert des ordinateurs  portables et  une enveloppe financière  aux six meilleurs nouveaux bacheliers de la commune. Profitant de cette  remise de don, M. Ndione a demandé aux entreprises de parrainer, dans le cadre de leur responsabilité sociétale d’entreprise, les meilleurs élèves  de la commune au moins pour une durée de 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here