PARTAGER

Critiqué en Equipe nationale et à Rennes pour être resté longtemps sans marquer le moindre but, Diafra Sakho a choisi de changer d’air en filant en Turquie. Histoire de se refaire une nouvelle santé. Son premier but pour son premier match avec Bursaspor devrait le booster à retrouver son meilleur niveau.

Quatre jours après l’officialisation de sa signature, Diafra Sakho a fait ses débuts avec Bursaspor le week-end dernier dans le championnat turc.
Entré en seconde période, à la 67e mn, l’international sénégalais a déjà marqué les esprits pour sa première en Super Lig en inscrivant son premier but (87e) avec son nouveau club. Permettant ainsi à son club de tenir en échec Besiktas (1-1) au Vodafone Park.
Mais justement, et si cette première apparition sous le maillot des «Crocodiles verts» sonnait le déclic de l’ancien Rennais ? En tout cas c’est dans des conditions difficiles que Diafra Sakho a quitté son ancien club.
Les huées du public à son encontre contre Angers (1-0), lors de la 2e journée de Ligue 1 française, ont été la goutte d’eau de trop qui a fait déverser le vase des critiques.
En fait, les supporters rennais ne pouvaient plus supporter de voir leur avant-centre aphone devant les buts adverses depuis très longtemps. En effet, Sakho a fait trembler seulement les filets à 3 reprises en 14 rencontres sous les couleurs du Stade Rennais, soit zéro but en 12 matchs. Un ratio loin d’être impressionnant et qui a précipité le départ du Sénégalais pourtant arrivé cet hiver en provenance de West Ham.
Malgré le soutien de son désormais ex-coach, Sabri Lamou­chi, l’avant-centre des Lions du Sénégal était obligé de faire ses valises, tournant le dos à ses deux compatriotes, Abdoulaye Diallo et Ismaëla Sarr, pour laisser la place à un autre Séné­galais, Mbaye Niang. Malheu­reusement, c’est cette même ambiance embarrassante que Diafra Sakho a vécue dans la Tanière. Muet depuis les éliminatoires du Mondial 2018, il a été presque zappé par Aliou Cissé en Russie pour n’avoir eu droit qu’à quelques petites minutes de jeu en fin de match contre la Colombie.
A voir la manière dont il a fêté son premier but avec Bursaspor, on sent que Diafra Sakho attendait ce moment depuis longtemps. Suf­fisant pour lui donner la force morale de se relancer en terre turque.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here