PARTAGER

Mgr Ludwig Schick, archevêque de Bamberg, était hier l’hôte de la paroisse Notre Dame des victoires de Diourbel. Le prélat allemand y a présidé une messe avant de s’entretenir avec les responsables de l’église. Face à la presse, Monseigneur Ludwig Schick est revenu sur le partenariat entre Bamberg et l’archidiocèse de Thiès. Il a loué le dynamisme de ce partenariat.
Parlant des attentats de Berlin, il les a condamnés avant de louer les bons rapports de voisinage entre musulmans et catholiques allemands. Toutefois, il a de­mandé aux musulmans et catholiques de combattre ensemble certains qui se réclament de l’islam et qui commettent des attentats et des meurtres.
Interpellé sur la contribution de Bamberg à la rénovation de l’église de Diourbel, monseigneur Ludwig Schick confie : «Je ne pourrais pas dire de manière officielle que Bamberg va financer la rénovation de l’église. Dans le cadre du partenariat, c’est le diocèse de Thiès qui soumet une liste officielle de projets à financer par Bamberg.»
Sur sa présence probable aux festivités prévues le 17 décembre 2017 et marquant le centenaire de l’église de Diourbel, Mon­seigneur Schick répond : «Pendant le mois de  l’Aven, il est très difficile pour un évêque de se déplacer. Je crois malheureusement que je ne serais pas présent au jubilé.»
A noter que Ludwig Schick, né le 22 septembre 1949 à Marbourg, a été nommé le  28 juin 2002, archevêque de l’archidiocèse de Bamberg par Jean-Paul II. Il est également membre de la Commission mondiale de l’E­glise et de la Commission pastorale au sein de la Conférence épiscopale allemande.

bdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here