PARTAGER

Accusé de recel de malfaiteurs terroristes pour avoir logé 2 des auteurs de l’attaque du 13 novembre 2015 à Paris, Jawad Bendaoud a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris aujourd’hui. «Il n’est pas prouvé que Jawad Bendaoud a fourni un hébergement à des terroristes» a déclaré la présidente du tribunal Isabelle Prévost-Desprez au site www.jeanmarcmorandini.com. Le parquet avait requis 4 ans de prison. Le parquet a interjeté appel de la décision du tribunal.

Le 18 novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats son complice Chakib Akrouh sont tués par les forces de l’ordre françaises dans un appartement à Saint Denis dans la région parisienne. Cet appartement étant à son nom, Jawad Bendaoud, qui encourait 6 ans de prison ferme, a toujours nié savoir que ces invités étaient des terroristes.

Sur la toile, les avis sont partagés sur cette décision de justice entre l’approbation et l’indignation.

Pour les politiques, le constat est identique : l’incompréhension est totale

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here