PARTAGER

Malgré la prévalence, même faible, de la pandémie à coronavirus, la communauté musulmane du khalife Thierno Amadou Tidiane Bâ de Médina Gounass (département de Vélin­gara) va organiser du 27 février au 8 mars 2021 sa retraite spirituelle d’une durée de 10 jours appelée Daaka. Lors d’un Comité départemental de développement (Cdd) organisé, lundi dernier, dans la cité tidiane, le problème de la disponibilité de l’eau en quantité suffisante sur le site et dans la cité a constitué la grande préoccupation des organisateurs.

Les fidèles du Daaka annuel de Médina Gounass auront leur retraite spirituelle cette année, contrairement à l’édition passée annulée pour cause de prévalence de la pandémie à coronavirus. Dans un lieu éloigné de 10 km de cette cité religieuse du département de Vélingara (Sud du Sénégal) vont se rassembler pendant 10 jours, pour des moments intenses de dévotion, des milliers de pèlerins venus de tous les coins du Sénégal, des pays limitrophes, de l’Afrique centrale et même de l’Europe. L’organisation d’un tel événement requiert de la préparation, en impliquant tous les acteurs et secteurs devant intervenir pour mettre à l’aise les pèlerins, le temps de leur séjour. Aussi le préfet du département de Vélingara a-t-il convoqué, lundi 23 novembre passé, un comité départemental de développement (Cdd) «pour passer en revue les préoccupations et doléances pour une bonne organisation de l’événement», a expliqué le préfet Saïd Dia. A l’issue de la rencontre qui a eu pour cadre l’Hôtel de ville, l’autorité administrative a dit : «La grande préoccupation soulevée au cours de cette rencontre est la disponibilité de l’eau en quantité et en qualité dans le site et dans la ville. Des recommandations sont faites et des engagements pris dans ce sens.» Il poursuit : «Vous savez, les installations hydrauliques du Daaka ne sont utilisées que pour 10 jours dans l’année. Entre 2 événements, les machines sont grippées, les installations se salissent, de même que le château d’eau. Tout doit être révisé et testé, désinfecté, désinsectisé avant la date. Des recommandations sont données dans ce sens.» Mais ce ne sera pas suffisant pour rendre disponible l’eau pour tous. Le préfet informe : «Il est prévu (et là c’est un engagement, insiste-t-il) de mettre une centaine de citernes à la disposition du comité d’organisation qui va les répartir entre le site et la ville, car la ville reçoit également beaucoup d’étrangers qui y restent en permanence, surtout des femmes qui n’ont pas le droit d’accéder au site. Des bâches à eau seront aussi mises en place.»
Quid de la prévention du coronavirus ? L’autorité administrative, assez prudente, a dit : «Il est fortement recommandé de mettre en place un nombre important de masques et lave-mains. Il est attendu un renfort en personnels de santé : 10 femmes médecins sont attendues, de même que 10 infirmières. C’est pour prendre en charge les dames dont le nombre augmente considérablement dans la cité.»
Des services techniques tels que les Eaux et forêts, les vétérinaires, les agents d’hygiène et le commerce sont appelés en renfort.
Pour la prévention des incendies : «les bouches d’incendie et les poteaux d’incendie existants seront réactivés. Il est interdit l’usage des bonbonnes de gaz et du tabac. En plus, un pare-feu devra ceinturer le site», selon le préfet Dia.
Quant à la disponibilité de l’énergie, la Senelec ne s’est pas fait prier pour donner des assurances. «95 % des préoccu­pa­tions des organisateurs du Daaka sont gérables au niveau local et les 5% seront transmis au niveau national», a déclaré M. Dia.
Avant de démarrer la rencontre, le préfet Saïd et les membres du Cdd ont fait un tour au lieu de la retraite pour constater et apprécier l’état du moment du site et de ses installations. Pendant 10 jours donc, les pèlerins qui seront dans ces lieux devront lire le Coran dans son entièreté, au moins une fois, faire beaucoup d’invocations, participer à l’office des 5 prières obligatoires en commun et faire beaucoup de prières surérogatoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here