PARTAGER

Christophe Bigot, ambassadeur de la France au Sénégal, a élevé hier le magistrat Amady Ba, détaché à la Cour pénale internationale (Cpi), au rang de chevalier de la Légion d’honneur.

C’est dans une ambiance solennelle et festive que Christophe Bigot, ambassadeur de France au Sénégal, a élevé le magistrat Amady Ba au grade de chevalier de la Légion d’honneur. En effet, le rang de chevalier de la Légion d’honneur est un ordre qui vise à distinguer tous ceux qui, par leur sens du devoir et par leur mérite, ont travaillé en faveur de la paix et de la justice. Le magistrat Amady Ba fait désormais partie de ceux-là.
D’ailleurs, M. Bigot tenait à le signifier en retraçant le parcours du magistrat tant sur le plan national qu’international en ces termes : «Amady Ba est un remarquable juriste qui a fait un parcours exceptionnel depuis 1985.» Et pour son apport à la justice du Sénégal, «il a été à la tête du Centre de formation judiciaire du pays». Et pour aussi son travail au niveau international, «il a fait aussi une remarquable carrière au sein de la Cour pénale internationale». A en croire le Haut représentant de la France au Sénégal, Amady Ba «est un homme de justice, un homme qui défend les droits de l’Homme, un homme épris de droit. Et c’est aussi un ami de la France». Et c’est en présence de la famille de M. Ba, des ministres de la Justice, de l’Agriculture, du Premier président de la Cour suprême, du représentant du président de la République ainsi que du Président Abdou Diouf que la cérémonie s’est déroulée.
«J’étais très honoré de lui rendre cet hommage tant mérité avec tous ses amis», déclare l’ambassadeur Christophe Bigot avec le sourire. Revenant sur la décoration, le diplomate français rassure : «il y a beaucoup plus de Sénégalais qui mériteraient cet hommage que de Sénégalais qui ont reçu cet hommage. Mais l’honneur, la qualité, la grandeur sont parfois silencieux et discrets», déclare M. Bigot.
Après avoir reçu sa distinction, le chef de la Coopération internationale à la Division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération du Bureau du procureur près la Cpi ne cache pas sa joie. Entre étreintes par-ci et accolades par-là, Amady Ba se livre : «Je suis très heureux et (gagné par) beaucoup d’émotions, car vous vous dites : ‘’Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter une telle décoration qui est l’une des plus prestigieuses presque au monde ?’’» Et de poursuivre : «Je pense qu’en tant que Sénégalais, je suis ambassadeur aussi. Je ne dois pas échouer, je dois porter le flambeau très haut. Je suis issu d’un système judiciaire où ont opéré de grands magistrats. Et quand on est représentant de cette Magistrature hors du pays et que vous avez une station aussi importante que la Coopération internationale, ce n’est pas seulement les performances en termes de résultats, mais votre éthique et le fait que vous soyez un ambassadeur.» Et de rappeler : «J’ai d’abord été récompensé par mon pays de trois décorations. Le Président Diouf dans l’ordre du mérite, le Président Wade, chevalier de l’ordre du lion, Macky Sall, officier dans l’ordre du lion. Si la France, aujourd’hui en tant que partenaire du Sénégal estime que je mérite une Légion d’honneur, c’est également une grande satisfaction», souligne M. Ba.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here