PARTAGER

140 agents de police ont reçu hier, à Thiès, des mains du général Amadou Hamady Lam, le drapeau national qui symbolise l’engagement moral de notre pays à accompagner la recherche de la paix au Mali. Se réjouissant d’avoir présidé cette cérémonie de remise du drapeau national qui traduit de manière éloquente l’engagement constant de notre pays à accompagner le processus de paix au Mali, le directeur général du Groupement mobile d’intervention (Gmi) indique qu’une telle cérémonie marque l’aboutissement d’une préparation axée principalement sur les techniques et compétences nécessaires au maintien de la paix. L’officier supérieur en chef explique que le programme suivi par le contingent reste conforme au curriculum de formation de pré-déploiement des Nations unies. «La qualité des enseignements reçus vous permettra sans nul doute d’apporter des réponses opérationnelles appropriées aux défis de divers ordres qui ne marqueront pas de se dresser sur vos chemins», souligne Amadou Hamady Lam. Lequel affirme, à l’intention des soldats, rester «convaincu, à l’image de vos prédécesseurs déployés au Mali et dans les autres théâtres d’opération, que vous êtes prêts à accomplir, avec la compétence requise, les missions qui vous sont dévolues pour un retour de la paix et de la stabilité au Mali». A ce titre, le policier en chef rappelle que «depuis que le Sénégal a accédé à la souveraineté internationale, il a adhéré aux principaux instruments internationaux garantissant la construction de la paix et de la fraternité entre les Peuples dans le monde». Le patron du Gmi estime que le déploiement du contingent intervient à un moment assez complexe du processus de paix au Mali. L’officier supérieur dit : «Sur le plan politique, on note une accalmie relative après l’élection présidentielle du mois passé. Cependant, les groupes djihadistes continuent à harceler les forces de défense et de sécurité locales et étrangères.» Ainsi, «vous serez donc déployés dans ce contexte difficile». Et demandent aux 140 policiers, dont 14 femmes, de «faire preuve de beaucoup de vigilance et de professionnalisme pour anticiper sur les évènements», car «vous en avez les moyens, vous avez suivi une formation avec un programme d’entraînement adapté au contexte sécuritaire du Mali, dispensé par des experts de l’Ecole internationale de la paix Alioune Blondin Diop de Bamako». Général Lam exhorte la troupe à «rester au service exclusif de la paix dans les formes et les limites prescrites par votre mandat». Il conseille : «Ayez un comportement responsable, faites preuve de détermination, mais surtout de discipline dans vos missions quotidiennes !»
Le Dg du Gmi termine ainsi : «Le drapeau qui vous est confié représente un des emblèmes les plus sacrés de notre Nation en tout lieu et en toute circonstance. Il doit flotter fièrement comme dans tous les théâtres d’opération ou notre pays est engagé.» A sa suite, le commissaire de police principal, Daouda Bodian, commandant du contingent Senfpu 2/Minusma 6 en partance pour Gao au Mali, signale que son contingent à une particularité. «Un des chefs de peloton est une femme. Il s’agit du lieutenant Aminata Tall qui est un bonus pour la composante police au niveau international, surtout onusien». Une grande première dans la police, indique commissaire Bodian qui félicite la hiérarchie de l’avoir nommée. Il dit : «C’est un excellent choix. Elle a étalé tous ses talents de meneur d’hommes. Les évaluateurs ont souligné sa compétence, sa détermination, son sérieux et son professionnalisme.» Au-delà, le commandant du Senfpu 2/Minus­ma 6 qui relève que «la mission a été bien préparé». Il note qu’«avec le professionnalisme, caractéristique de la Police sénégalaise, nous pensons pouvoir relever tous les défis qui se présenteront en face de nous en République sœur du Mali en proie à plusieurs difficultés».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here