PARTAGER

Le ministère de la Pêche et de l’économie maritime a procédé à la remise de 25 moteurs de pirogue. Ils viennent s’ajouter aux 206 autres déjà réceptionnés. Quant aux femmes, elles ont reçu un chèque de 15 millions de francs Cfa. Une enveloppe financière pour les soutenir dans leurs activités génératrices de revenus.

C’est à l’occasion d’une cérémonie riche en couleurs aux allures de meeting que le représentant du ministre de la Pêche et de l’économie maritime a procédé à la remise de 25 moteurs de pirogue. Du matériel subventionné par l’Etat et réceptionné par les pêcheurs de Yoff dans l’enceinte du nouveau quai de pêche de la localité. Un geste hautement salué par la communauté léboue qui a fait le déplacement. Ces 25 moteurs viennent s’ajouter aux 206 autres déjà réceptionnées par ces pêcheurs, selon Cheikh Gningue, qui a parlé au nom de ses collègues. Mais ce n’est pas encore suffisant, puisque Yoff compte 800 licences. Comme pour répondre à cette remarque, le représentant du ministre Oumar Guèye, dans son discours, a déclaré que ce geste est juste un début. «Le ministère souhaite équiper tous les pêcheurs afin de rendre leurs conditions de travail plus confortables», promet-il.
Ce n’est pas tout, un programme de logements sociaux est aussi prévu pour eux. Une cité du secteur de la pêche à Daga Kholpa dans la commune de Yenne. «Les gens entendent parler de logements sociaux, mais ils n’ont jamais bénéficié de cette politique, surtout les Sénégalais qui sont dans le secteur informel», soutient Abdoulaye Diop, promoteur de 7 Vision. Mais, admet-il, «cette fois-ci, c’est différent». Il annonce que «l’Etat a mis en place le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) et à la disposition des promoteurs une assiette foncière de 3 000 hectares dans la commune de Yenne. Il y a pour le moment 15 mille logements et on a reçu 1 000 demandes dans le secteur de la pêche», annonce Abdoulaye Diop qui souligne qu’acquérir maintenant une maison est devenue une réalité.
Les associations de femmes ont aussi attiré l’attention des autorités. Elles ont bénéficié d’un chèque de 15 millions de francs Cfa. Une enveloppe destinée à les financer et à les soutenir dans leurs activités génératrices de revenus. «Cet argent sera utilisé par ces dames sous forme de crédits sans intérêts», se réjouit la porte-parole des femmes, Thianda Diagne.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here