PARTAGER

Après l’envoi en Israël de 7 enfants atteints de cardiomyopathie pour des soins, l’ambassade d’Israël au Sénégal a encore fait dans le social. Elle a remis hier un don de 48 chaises roulantes au centre Talibou Dabo. Un geste que Mademba Sow, directeur de cet établissement, magnifie. «C’est un don qui vient à son heure en ce sens que le grand problème au niveau de nos pensionnaires est celui de la mobilité. Et qui forcément nécessitent d’être appareillés au même titre que les personnes valides. Donc, il leur faut ces fauteuils adaptés à leur condition pour leur permettre vraiment de se mouvoir tranquillement», dit-il. Avant d’informer que ce sont des fauteuils spécifiquement conçus pour les enfants qui ont un poids inférieur à 40 kg. M. Sow n’a pas manqué de revenir, en outre, sur les problèmes qui gangrènent son institution. «Il nous faut des salles de classe adaptées à leur condition. On a des spécialistes en place, mais notre grand mal est que le niveau d’équipement, de vétusté du plateau technique est tel qu’on n’arrive pas à leur garantir des soins de qualité. Ce qui fait que ce qu’il nous faut, c’est un appareillage et un matériel médical», ajoute-t-il.
Si l’on se fie aux propos de Mor Diaw, représentant du ministre de la Santé et de l’action sociale, la cérémonie est consacrée à la réception d’un don d’une soixantaine de fauteuils roulants pour les enfants, repartis entre le Centre Talibou Dabo, les structures pédiatriques de l’hôpital Diamniadio, Albert Royer, hôpital Principal, et celui régional de Saint-Louis. «C’est une action déclenchée par le président de la République qui a déclaré cette année sociale», explique M. Diaw. A l’en croire, Mme Shir Gideon, chef de mission adjoint à l’ambassade d’Israël au Sénégal, cette action entre dans le cadre de la célébration des 70 ans de l’Etat d’Israël. En effet, poursuit-elle, «une partie de notre budget alloué à la fête nationale du 19 avril a servi à donner aux enfants plus de mobilité, d’espoir et d’indépendance». Par ce geste, «nous renforçons les relations entre nos deux Peuples et la vision de nos gouvernants. Le Sénégal a déclaré 2018 année sociale et l’ambassade d’Israël au Sénégal l’a placée année de l’enfance, de la santé et de l’éducation», soutient-elle.
mfkebelequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here