PARTAGER

Au premier jour du procès de Lamine Diack, ce lundi à Paris, le Français Gabriel Dollé, s’est expliqué devant le Tribunal. Le responsable médical chargé de l’antidopage de la Fédération internationale d’athlétisme à l’époque des faits, a encore mouillé Lamine Diack en déclarant : «Je reconnais avoir remis au Président Diack, une enveloppe de 500 000 euros (soit 327 millions 500 mille francs Cfa) pour vouloir freiner la procédure de sanctions pour dopage aux athlètes russes qui faisaient l’objet de procédure de suspension.»
C’est en ces termes que M. Dollé a répondu à la question de la juge Marie Rose Henault qui l’interrogeait sur sa responsabilité dans le processus de corruption. «C’était un arrangement consenti dans le but de permettre aux athlètes russes de participer aux championnats du monde», ajoute le médecin français.
Le Président Lamine Diack devra répondre à ces accusations mercredi, même si le dirigeant sénégalais avait déjà avoué dans le dossier d’instruction qu’il a utilisé cet argent pour aider des jeunes et l’opposition pour les besoins de la campagne électorale de la Présidentielle 2012 au Sénégal.
Avec challengesports.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here